Compte-Rendu Café-Rencontre Alumni avec Paul-Henry Martin.

Lors du dernier café-rencontre alumni, La Corpo invitait Paul-Henry Martin, qui travaille dans la supply chain chez Beiersdorf…

Quel est votre parcours à GEM ?

J’ai intégré GEM en 1A via une admission parallèle après un BTS en Commerce International. J’ai fait ma première année dans le parcours English Track puis pour ma 2A je suis parti à Londres pour faire le MIB. Je suis en suite resté en Angleterre pour ma césure. Pour ma 3A, j’ai fait un échange au 1er semestre au Mexique (à la UDLPA de Puebla) puis j’ai terminé par un semestre à Grenoble encore une fois dans le parcours English Track.

Qu’est-ce qui vous a amené à travailler dans la supply chain ?

J’ai toujours eu un intérêt pour l’organisation d’une chaine logistique et de tous les maillons qui la compose. De comprendre le cheminement de centaines de composants venant des 4 coins de la planète pour faire un seul produit. La supply chain offre une multitude d’emplois tout au long de la chaîne logistique et cela aussi rendait le secteur attrayant à mes yeux.

En quoi consiste votre métier ?

Aujourd’hui je suis responsable de la prévision des ventes et de l’approvisionnement des produits saisonniers (Labello & Crème solaire) pour l’entreprise Beiersdorf/Nivea. Il s’agit de produits de grande consommation vendus à travers différents canaux de distributions mais particulièrement dans les Hyper et Super Marchés. Mon métier consiste de deux missions principales :

1. La construction des prévisions des ventes en collaboration avec d’autres services de l’entreprise comme le marketing et les ventes.

2. L’approvisionnement afin de s’assurer que les produits arrivent dans les temps et dans les quantités souhaités pour livrer les clients.

Pour cela je suis en contact avec les usines du groupe afin de s’assurer qu’ils ont la capacité pour produire nos besoins.

Quelles sont les principales difficultés de votre métier ?

L’adaptation, en permanence il faut savoir jongler entre les différentes urgences puis revenir sur un sujet commencé quelques heures auparavant. L’autre difficulté pour moi est de savoir gérer et utiliser correctement la quantité d’informations disponible. En effet nous récupérons des informations de la part des autres services, des clients, des historiques, etc. Celles-ci nous permettent de prendre des décisions mais il faut savoir lesquelles sont plus importantes et lesquelles auront peu d’impact sur nos prévisions. Pour ces deux aspects une bonne organisation est nécessaire.

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant souhaitant s’orienter dans la supply chain ?

D’être curieux et de ne pas hésiter à faire un stage opérationnel rapidement afin de voir en quoi consiste une supply chain. J’ai eu l’opportunité de faire des stages très différents lorsque j’étais à GEM, les premier chez EDF Energy (filiale anglaise d’EDF) et l’autre chez Ferrero. Ces deux stages m’ont permis de « mettre les mains dans le cambouis » et ainsi comprendre comment fonctionne les supply chains dans des secteurs très différents. Ils m’ont permis d’apprendre à être plus organisé et à savoir m’adapter rapidement aux différentes problématiques de la supply chain.

Propos recueillis par Guillaume Ouallet

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz