Il n’arrive pas à buzzer sur admis gem alors qu’il fait la blague « j’ai menti »

A GEM, l’enseignement le plus important réside dans le buzz sur le mur Facebook. C’est ce qu’on retiendra en quittant l’école, c’est véritablement la grande richesse de ce cursus et la quintessence de ce que peuvent nous offrir les études commerciales !

On pourra dire ce qu’on veut, le like fait la notoriété et tout le monde le recherche, à l’exception des ratés et bien sûr des gens qu’ont pas de rêve… (bolosse de nobod).

Désireux de sortir de la deuxième catégorie, le tristement surnommé « Mr malaise» avait décidé de prendre les choses en main ! A l’accoutumée pas franchement à l’aise dans ce domaine, voire même complètement nul, il avait un talent reconnu pour créer les vents même dans les moments les plus favorables. Seulement voilà, là c’était différent : il avait repéré une technique sans faille pour pouvoir percer à coup sûr et peser dans le game. Astucieusement, il avait remarqué que le fameux « j’ai menti » était la blague la plus en vogue de l’école de commerce. « En fait fallait juste avoir le truc » se dit il soulagé.

Futé, il avait aussi trouvé le parfait timing: ce Lundi  18h serait évidemment un moment propice puisque c’était aussi le créneau qu’avaient choisi les Muytchachos pour annoncer leur pot et Iceo pour évoquer le shotgun d’escapade !

C’est là qu’entrait en jeu le fameux « j’ai menti ». Notre héros n’étant pas fou, il avait bien pris soin de faire référence à un de ses précédents posts que personne n’avait lu et qui datait d’à peu près deux mois pour assurer l’effet de surprise. Il clôtura hardiment sa publication par un « la bise coquine » bien senti comme il l’avait vu faire à maintes reprises et attendit les résultats, les yeux rivés sur son écran et l’esprit frais et confiant ! « toute façon j’ai mis j’ai menti je peux pas me louper »

Entre deux publications à 200 likes, le sien faisait figure de mendiant. Il ne comprenait pas, il avait pourtant mis toutes les chances de son coté ! Les gens avaient-ils bien vu le « j’ai menti » placé en tête de gondole de son post ? Quelle négligence de ne pas aimer une blague aussi innovante et rafraîchissante ! Mais Un bide un cul sec n’avait pas volé son surnom et sans le vouloir, il avait à nouveau fait parler son incroyable aptitude à bider en toute circonstance. A n’en pas douter, il était un artiste du genre, et on ne peut que tirer notre chapeau à un tel coup de maître. Bravo champion et merci de continuer à nous faire rêver, que tu sois en 1A, 2A ou autres, nobod ou fraîcheur en manque d’inspiration, tes publications ont toujours le don de nous faire rire et de nous rassurer, même si nous ne la gratifions jamais du moindre like (à la limite un « t ki »). Un vrai héros de l’ombre !

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz