Les chopes de Jamie

Entre SAT, assos et boulot, pas le temps de chercher de quoi satisfaire tes oreilles ? Jamie est là pour toi, et te présente ses dernières chopes, des 60’s à hier, du rap à la pop.

 

Rakoon, Burdub

Un petit groupe d’électro méconnu, mais bien sympathique.

 

Nujabes, Feather

Le rap, trop aggressif ? Oublie : Nujabes, c’est un rap tout en sonorités jazz et electro, introduction parfaite à ce genre pour les réticents !

 

Weather Report, Birdland

Rapport de la conversation fb après cette proposition d’Etienne :

« Lol.

– C’est très bien d’accord ! »

Si c’est le président qui le dit…

 

The Beatles, While my guitar gently weeps

Là on rentre dans le classique du classique : ça ne se présente plus, ça s’écoute sans commentaire.

 

Avenged Sevenfold, The stage

Peur du métal qui t’arrache les oreilles ? Commence par cette chanson, tu verras, ils sont pas tous des barbares.

 

IAM, Monnaie de singe

T’aimes ta liberté ? T’es sur fb là ? Ah dommage…

 

Tame Impala, Endors-toi

Eux, c’est ce qu’on appelle un groupe qui se donne un style. Littéralement : Psychedelic hypno-groove melodic rock music. A vos souhaits.

 

Massive Attack, Teardrop

Envie de planer ? T’es au bon endroit, ferme les yeux et laisse-toi porter. (Ferme les yeux. Vraiment. C’est pas une blague. Ce clip est malsain.)

 

Woodkid, Golden Age

Un style ? Non pas vraiment, plutôt dix, entre l’électro, le jazz, la pop et le classique, Woodkid nous raconte la vie en dix chansons, en toute simplicité.

 

Noir désir, Des armes

Pour un texte abandonné par le compositeur Léo Ferré, Noir Désir quitte son rock habituel pour se lancer dans la chanson française. Comme quoi, quand on a du talent, on peut vraiment tout faire…

 

Chinese Man, I’ve got that tune

Un peu d’électro, ça fait jamais de mal, surtout quand c’est Chinese Man.

 

Ibrahim Maalouf, True Sorry

En France on a les tons et les demi-tons (vous vous rappelez vos cours de musique du collège ?), mais le père d’Ibrahim Maalouf, lui, a inventé une trompette quart de ton, et ça donne des notes jamais entendues, dans une composition qui emprunte à tous les genres : jazz, classique, électro même. C’est beau, hein ?

 

Billy Talent, Louder than the DJ

“Those glory days, they ain’t over yet, So light that torch and burn like a jet, ‘Cause revolution starts on the mic”. Du bon rock anarchiste comme on l’aime.

 

Kvelertak, Nattesferd

Là, on rentre dans le metal qui s’assume, sans peur et sans reproches. Ames sensibles, ne pas s’abstenir : ça fait du bien de bousculer ses habitudes !

 

The Proclaimers, I’m Gonna be (500 Miles)

Ça vous dit quelque chose ? Normal, le morceau a été utilisé dans plusieurs BO de plusieurs séries, notamment How I met your mother. C’est certes leur seul hit, mais le reste est à découvrir !

 

Cage the elephant, Ain’t no rest for the wicked

De l’énergie et un peu de folie, que demande le peuple ?

 

Karen Gillian, Zou bisou bisou

Et puis parfois dans la musique, y a des erreurs de parcours. On sait pas trop d’où ça sort, ni comment un producteur s’est dit que c’était une bonne idée mais… C’est les 60’s, assumons notre chanson française…

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz