Interview Constance Leleu

Avant-propos :

 

Les trois listes finalistes viennent d’être nommées, c’est le début de la deuxième phase de cette grande aventure. Listeuses, listeux, Xpression est allé à la rencontre de la présidente du BDE, Constance Leleu, pour que vous, futur BDE, sachiez à quoi vous attendre.

 

Interview :

Bonjour Constance, peux-tu te présenter ?

 

Bonjour ! Je m’appelle Constance Leleu, je suis étudiante en deuxième année, j’ai fait deux ans d’une licence éco-gestion à la catho à Lille. Je suis passée par le concours passerelle donc je suis arrivée en première année à GEM où j’ai eu l’occasion de m’investir dans les associations : le BDE et le Gala, où je suis respo animation.

Tu étais aussi présidente des Whis’kings, pour ta liste a gagné la campagne BDE l’année dernière ?

 

Je pense que c’est d’abord grâce à notre cohésion de groupe, nous nous entendons très bien et je pense que les Gemiens l’ont remarqué.

Je dirais aussi que c’est grâce à notre créativité, nous avons essayé de nous démarquer notamment avec la table Asgard et nos créas en général nous garantissaient une bonne communication. Nous avions tous le même objectif à la fin : gagner.

Nous avions également de fortes personnalités dans l’équipe, impliquées dans d’autres associations. Aujourd’hui, dans le BDE la majorité des associations sont représentées. Nous avons un président,  trois vice-présidents, un trésorier, une secrétaire, c’est la preuve que les Whiskings sont investis dans les bureaux des autres associations.

Ton pire souvenir de listeuse ?

 

Mon pire souvenir est la première SAT que nous avons organisée. D’habitude, une SAT est organisée par deux assos donc se retrouver à 40 personnes, voire moins car certaines avaient des rattrapages, c’est difficile. Avec la compétition des autres listes, nous avions envie de bien faire.

Je suis retrouvée respo bus, sous la neige, de minuit à 5h avec des gens éméchés qui se chamaillent etc… ce n’est pas le meilleur souvenir de liste.

Ton meilleur souvenir de listeuse ?

 

J’en ai plusieurs en fait : l’amphi de dévoilement et la victoire, le début et la fin. Mon année de listeuse est un très bon souvenir en général.

Comment s’est constituée ton équipe finale ?

 

Nous étions tous très motivés, seules 4 personnes sont parties en échange. Nous avons donc fait des recrutements en fin d’année, en passant par le bouche à oreille, qui se sont bien intégrés. Je suis très fière de l’équipe, tous les membres se sont investis quand il le fallait et sans eux ça n’aurait pas été possible.

 

16667843_1855864361342504_590257645_o

Quels sont les moments forts d’un BDE dans l’année ?

 

Le plus gros moment est le mois de septembre, tous nos évènements arrivent à ce moment-là. Ils concernent l’intégration, qui est préparée depuis le mois d’avril. Cela veut dire que, d’avril à septembre, tu es BDE à fond.

Au mois de septembre, il y a : le pot, les demandes des autres assos, le colocathon, l’amphi de présentation des assos, le WEI, la « Back to school », ça fait beaucoup.

Comment je l’ai géré ? Avec beaucoup de préparation en amont et un bon travail d’équipe. On s’est bien réparti les tâches, chaque membre du bureau s’occupant plus ou moins d’un évènement.

On ne pouvait pas se permettre d’arriver à la rentrée des 1A le 14 septembre sans avoir rien préparé. Tout était prêt. (enfin presque)

Lors de cette année, à la tête du BDE, qu’est-ce qui t’as surpris ?

 

Les grosses responsabilités qui m’ont été attribuées. Je ne pensais pas que l’administration comptait autant sur moi. Quand j’ai débarqué dans les réunions, j’ai été impressionnée par la confiance qu’ils nous faisaient dans l’organisation.

Que penses-tu des listes cette année ?

 

Le démarrage s’est fait… en douceur. Les rallyes étaient très bien la première semaine, et se sont un peu essoufflés par la suite, mais c’est normal. Par contre, on a assisté à une belle remontée pour les pots et les petits déj.

Je l’ai dit aux présidents, j’étais très contente de ce qu’ils ont fait pour leurs pots. En général, je les ai trouvés très bien organisés, motivés et respectueux des règles.

Donc je suis plutôt contente de cette deuxième partie de campagne.

Je n’ai pas de favoris, je veux juste des gens qui veulent s’investir au second tour.

Que conseilles-tu aux listes finalistes ?

 

Je leur conseille de bien budgéter leur SAT car il n’y a pas d’aide de notre part. Une SAT, c’est 13 000 € de budget sachant qu’un listeux n’a pas beaucoup de sous. L’année dernière, les deux perdants se sont retrouvés avec des dettes non remboursées

Deuxième conseil : motivez les troupes. Une SAT à 40 c’est difficile à gérer.

Et enfin : innovez. Il faut un petit plus pour montrer que ce n’est pas une SAT classique. Surprenez-nous !

N’hésitez pas à demander des conseils au BDE, nous leur répondrons avec plaisir.

 

Le mot de la fin ?

 

Envoyez du lourd ! (et soyez sages à la SAT)

 

16667844_1855864394675834_691364881_o

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz